Quelle est ton inspiration dans la vie ? Je suis fascinée par le travail des femmes qui font des images. Qu'elles soient photographes, cinéastes, peintres... elles font un travail très inspirant pour ceux d'entre nous qui ont la chance de pouvoir le contempler. Il y a une force particulière en chacun d'eux.

Que signifie pour toi l’art ? Un métier, ni plus ni moins important qu'un autre, mais qui nous donne accès à l'univers personnel de chaque artiste. Les artistes sont des personnes très généreuses, qui racontent à travers leur travail, leur perception singulière du monde et leur positionnement face à celui-ci. Nous autres avons la chance de pouvoir l’admirer.

Es ce qu’il est facile d’être femme dans ce monde ?
L’univers académique reste un milieu très masculin, malgré le grand nombre de femmes enseignantes et chercheuses dans les universités.

Un endroit où tu es heureuse
Le triangle que tracent le Prado, le Reina Sofía et le Musée Thyssen à Madrid. Se promener dans les rues en pensant ce qu’ils ont à nous offrir, entrer dans les bâtiments et en ressortir toujours changés par l’expérience.

Un endroit, un plan et un restau incontournable à Pampelune.
Une visite du Musée de l'Université de Navarre, une promenade dans la citadelle et un arrêt au restaurant La Capilla restaurant.

¿Plutôt plage ou piscine ?
¡Plage! Je crois que la mer recharge nos énergies.

Qui est ou a été un icône pour toi ? L’historienne Estrella De Diego. Elle représente pour moi une référence pour ses idées et dans sa réflexion sur les questions artistiques. Elle possède la capacité de retourner ce que nous considérons comme acquis et à le remettre en question, encore et encore, sans cesse.

Ton artiste préféré ? C'est une question très compliquée, puisque nous avons la chance d'en avoir plusieurs, mais j'adore le travail d'Antonio Saura. J'admire sa capacité à utiliser un langage très contemporain pour son époque, dans une Espagne très fermée aux tendances avant-gardistes en pleine dictature, et à l'amener sur un terrain aussi personnel comme l'étaient ses peurs et ses monstres, comme il le disait.

Un livre, une chanson et un film.
Un livre: Voir le voir de John Berger.
Une chanson: Bluebird, One Self.
Un film: Domicile Conjugal, de François Truffaut.

Et une série ? Je ne suis pas très à jour, mais Friends a définitivement marqué mon adolescence.

Les incontournables de ton dressing ? Un long manteau en laine noir et une paire de Vans.

Qu’es ce qu’on retrouve toujours dans ton sac ? Des airpods. Il y a toujours des temps d'attente et j'aime écouter des podcasts pour apprendre pendant que je suis dans le bus ou en promenade.

Et dans ton frigo, on trouve toujours… Du lait d’amande, j’adore!

Petit conseil pour prendre soin de l’environnement ? Nous pourrions tous faire tellement plus, mais je pense qu'il est important de faire des petits gestes au quotidien. Dans mon cas, une constante est un régime végétarien et l'utilisation des transports publics.

Un rêve à réaliser. J'aimerais voir publié un livre informatif sur les images et les femmes sur lesquelles je travaille et consacre mes recherches.

Que vas-tu faire après cette interview ? Poursuivre ma lecture du moment, d'un écrivain que j'admire beaucoup : Fragiles, de Remedios Zafra. Elle est une grande penseuse des images dans cette Net Culture qui nous envahit. Ses pensées et ses idées sont essentielles pour comprendre le monde dans lequel nous évoluons.