Xuan Lan est… Bon, en fait, elle n’a pas besoin d’être présentée. En effet, nous sommes sûrs que beaucoup d’entre vous pratiquent déjà le yoga chez vous en sa compagnie et grâce à elle. Nous, nous sommes totalement accros à sa chaîne YouTube !

Et quant aux autres, vous serez nombreuses à l’avoir vue donner ses cours de yoga à Operación Triunfo, l’un des plus chouettes cours de l’académie.

Nous la suivons depuis longtemps, c’est pourquoi nous l’adorons et, quand nous avons créé notre Capsule Slow Fashion il était évident pour nous que c’était elle qui devait donner forme aux merveilleuses postures de yoga. Et après l’avoir rencontrée en vrai... Elle a fini par nous charmer totalement !

Xuan Lan inspire beauté et calme, beaucoup de calme. Aujourd’hui, nous voulons vous révéler un peu plus de choses sur elle...

Qu’est-ce qui vous inspire dans la vie ? L’envie d’en profiter .

Quand avez-vous su que vous vouliez être professeur de yoga ? Quand j’ai commencé à donner des cours gratuits dans le cadre d’une matière d’un cours de yoga. Ce n’était pas une vocation, ce fut une découverte, une grande découverte.

Que représente pour vous cette discipline ?Une passion, un travail, un hobby, un chemin et une philosophie de vie.

Quel est votre lieu favori du globe ? J’en ai beaucoup et chacun l’est pour un motif différent. Une île des Philippines, une falaise en Grèce, une plage de Formentera, un hôtel sur la Costa Brava, une vallée alpine, une rue à New York, un château au sommet d’une roche au Sri Lanka, un centre de méditation et de bien-être au nord de l’Inde…

Et le meilleur endroit pour faire du yoga ? Je m’adapte facilement à condition que le lieu soit propre, avec une lumière naturelle et une bonne énergie, car le yoga est une discipline qui se vit de l’intérieur, le lieu est secondaire.

Qui est ou a été une icône pour vous ? Thich Nhat Hahn, maître bouddhiste zen, et Matthieu Ricard, moine bouddhiste tibétain, tous deux auteurs de nombreux livres sur la conscience pleine, plus connue sous le terme de mindfulness.

Votre artiste préféré ? JR, un artiste français installé à NYC qui a réalisé de grands chefs-d’œuvre en collant des photos imprimées dans des endroits particuliers (favelas du Brésil ou du Cambodge, trains en Afrique, mur de séparation en Palestine, sur le sol à Times Square à NYC...) ce sont des œuvres éphémères avec beaucoup d’âme.

Quels sont les vêtements indispensables dans votre garde-robe ?Une robe longue confortable, des jeans, un bon pull en laine et en cachemire gris ou noir, une combinaison-pantalon noire qui peut être à la fois casual ou habillée en fonction des chaussures. J’ai grandi à Paris où les filles sont toujours élégantes, féminines et casual, sans exagérer avec le maquillage et les accessoires. Mon personal touch de ce look, ce sont les baskets, car j’aime être à l’aise.

Un livre, une chanson et un film.« Vers la paix intérieure » de Thich Nhat Hahn.
« Imagine » de John Lennon, un message de paix mondiale qui n’a pas vieilli en plus de 40 ans.
« Intouchables » contre les préjugés, le racisme... Un message optimiste pour celui qui aime la vie.

Et une série ?La dernière que j’ai vue « La casa de papel » Vraiment fascinante !

Quelque chose qui est toujours dans votre sac ?Une tenue de yoga au cas où j’aurais le temps d’aller en cours, mon portable, car c’est mon outil de travail et une crème solaire.

Et dans votre frigo ? Du lait d’avoine ou de riz, car j’adore prendre mon café au lait chez moi, je le prépare avec une cafetière italienne en acier inoxydable. Je commence la journée en mode slow.

Êtes-vous plutôt montagne ou ville ? Je suis encore citadine, mais je sais que je finirai par vivre au plus près de la nature et je pense que je ne tarderai pas à déménager.

Des conseils éco pour prendre soin de la planète ? Réduire l’utilisation du plastique à usage unique, des petites bouteilles, des emballages non indispensables, des sacs en général…

Un rêve à atteindre. Aller à l’étranger pour collaborer de manière active et durable avec une ONG dans le domaine de la durabilité et du problème du plastique. Ce n’est pas un rêve, mais un désir que je vais exaucer. Ma vie est déjà un rêve, je préfère la vivre pleinement et en profiter.

Qu’allez-vous faire quand cette interview prendra fin ? Je vais à un cours de yoga ;)