Elle représente l’essence parisienne. Elle est pianiste, professeure de français, peintre, modèle… En définitive, elle a ce je ne sais quoi qui signifie tout et qui, bien sûr, nous adorons ! Anaïs a une personnalité irrésistible; elle attrape et éveille la curiosité. C’est pourquoi nous avons voulu la connaître plus et mieux.

Découvrez-la, vous allez tomber amoureux d’elle !

Qu'est-ce qui vous inspire dans la vie ? Je suis très influençable et trouve mon inspiration un peu partout. La littérature et la musique sont mes premières sources d’inspiration. Je peux facilement m’identifier à un personnage de roman et tenter de regarder le monde à travers ses yeux. Côté mode, j’adore étudier les tendances et je suis assidûment les nouvelles collections des grandes marques. Et il m’arrive aussi souvent d’aller à la rencontre des passants dans la rue pour leur demander d’où viennent leurs vêtements.

Pianiste, professeur de français, peintre… Comment avez-vous acquis autant de créativité et sensibilité ? J’ai très tôt été attirée par la musique, les livres et le dessin. La musique surtout. Quelle qu’elle soit, elle a toujours été prioritaire dans ma vie. Il me faut de la musique avant toute chose. Même un piètre morceau vaudra toujours mieux que pas de musique du tout. La musique, comme la littérature, sont pour moi des moyens de réveiller des émotions profondes et complexes.

C’est facile d’être une femme dans votre monde ? La mode et l’enseignement sont des milieux dans lesquels il est peut-être plus facile qu’ailleurs d’être une femme. Ces deux domaines participent à l’évolution des mœurs. Je dis néanmoins « peut-être » car je parle depuis ma propre expérience et me méfie des généralités. Personnellement, je m’habille comme je veux, au gré de mes inspirations sans avoir à souffrir de remarques sur mon apparence. La mode autorise la transgression des codes. C’est ce qui me plait.

Quel est votre endroit préféré du monde ? Je ne vais pas être très originale... Il fait si bon vivre à Paris :) Mais si je devais renoncer à Paris, je choisirais la dolce vita en Toscane.

Un endroit, un plan et un restaurant incontournables à París Difficile de n’en choisir qu’un ! J’aime énormément me perdre dans les librairies. J’adore la librairie Compagnon pour les lettres, et la librairie Ofr pour le design et la photo de mode. Côté food, le brunch du Klay est épique ! J’aime le bon café, donc je passe pas mal de temps au Hoxton et chez Matamata. Sinon j’ai un petit faible pour la Cevicheria et pour Les petits plats de Marc, un micro restaurant avec une mini carte qui change chaque jour, où ne sont préparés que des aliments saints par un amoureux de la cuisine. Et pour chiner, Emmaüs, Kiliwatch, Episode et les incontournables puces de Saint Ouen of course !

Préférez-vous la plage ou la montagne ? La montagne ! Je passe la moitié de l’année dans les hauteurs du massif du Mont Blanc. La montagne offre une telle richesse de de paysages ! C’est aussi l’endroit idéal pour s’extraire un temps de la société, marcher, bouquiner, tricoter au coin du feu et cueillir les fruits de la nature (chanterelles, fraises des bois, myrtilles et framboises sauvages... Miam !)

Qui est (ou a été) une icône pour vous ? Il y a plusieurs personnalités qui m’inspirent. Mais j’ai du mal à me reconnaître exclusivement dans l’une d’entre elles. J’aime infiniment les vieux de la vieille : Nina Simone, Joan Baez, Bob Dylan, Janis Joplin que j’écoutais et dont je fredonnais les airs quand j’étais petite.

Votre artiste préféré ? Sergei Rachmaninov !

Un livre, une chanson et un film.
Trop difficile de se cantonner à un seul choix ! Le maître et Marguerite de Boulgakov et L’idiot de Dostoyevsky m’ont beaucoup remuée. Sinon en ce moment je lis le très instructif Empire des croyances de Gérald Bronner et L’influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine, de Ruwen Ogien, un petit précis de philosophie exquis !

Côté musique, The ever evolving étude d’Avishai Cohen, Caligula de Windows 96, Unbleached de TR/ST.

Côté cinéma, je dirais 2001 l’odyssée de l’espace. Eyes Wide Shut de Stanley Kubrik et Mullholland Drive de David Lynch

Et une série ? Twin Peaks.

Quels sont vos essentiels dans l’armoire ? Une chemise à bien déboutonner et à nouer à la taille, un pantalon taille haute évasé, une veste oversize structurée, des talons hauts, plutôt épais.

Quelque chose qui ne manque jamais dans votre sac ? Mes écouteurs et un rouge à lèvres.

Et dans votre frigo ? Du café et du vin rouge !

Quelque tip dans une perspective eco pour préserver la planète ? Consommer moins et mieux.

Un rêve à réaliser. Jouer une étude transcendantale de Liszt !

Qu’est-ce que vous allez faire quand on aura fini cet entretien ? Aider mon copain à préparer une expo minéralogique avec les beaux cristaux et ensuite on ira la où le vent nous portera.